Paysandisia archon

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette étude en ajoutant que, pour nos seuls adhérents, il y a le N° 86 de la revue " Le Palmier " spécial ravageur.
Par exemple il est écrit que l'imidachlopride, insecticide systémique obligatoire pour la lutte contre le CRP tant en curatif qu'en préventif pour les stratégies 1 et 2, est extrêmement efficace contre le CRP mais aussi contre le PA.
En rappel, l'achat d'imidachlopride est réservé aux professionnels et personnes habilitées.
Ce N° 86 n'est lisible que par la revue papier qui, exceptionnellement, n'est pas disponible sur notre site à la partie réservée aux adhérents afin d'éviter toute reproduction interdite.
Ajoutons que sur notre site disponible pour tous il y a l'intégralité de l'article de C.Simonin de 2012 à la ligne " Ravageurs, Publications" ainsi que celui ancien de J-B.Peltier de 2007 à la ligne " Paysandisia archon" mais dont la partie concernant la glu est, pour l'essentiel, encore d'actualité.

2015 Les mâles sont peu farouches...

(Photos Isabelle Grumiaux)

Pa 2

Pa 3

2013 un mâle Paysandisia se pose sur mon bras...

(Photo Isabelle Grumiaux)

Sur mon bras isa wg 2013

Vidéo sur le Paysandisia archon

 

Le 26 juin 2012 Montpellier

Journée technique, protection biologique des espaces verts.

programme-pbi-montpellier-26-juin.pdf programme-pbi-montpellier-26-juin.pdf

 

Le point sur la glu par J.B. Peltier.

La-glu-Paysandisia-archon-JB-Peltier.pdf La-glu-Paysandisia-archon-JB-Peltier.pdf

 

Les Ravages du Paysandisia archon

 

Eté 2010 (Photo Isabelle Grumiaux)

Ovipositeur et oeufs de la femelle.

Ovipositeur et oeufs

Captures juillet 2010 Alès (30) (Photo Isabelle Grumiaux)
Capture mâle et femelle

Attaque constatée en novembre 2009 Vauvert (30) sur Brahea armata (Photos Ruddy Benezet)
Le monstre est déjà à l’intérieur.
Ravages sur Brahea 1

Il suffit de mettre les doigts dans la substance gluante que produit le Brahea pour se défendre contre les envahisseurs…
Ravages sur Brahea 2

La larve
ravages sur Brahea 3
 
Perforations constatées en décembre 2009 Alès (30) (Photos Isabelle Grumiaux)

Trachycarpus fortunei
Trachycarpus fortunei

Butia capitata var. stricta

Butia

Whashingtonia robusta

Washingtonia

Autopsie d’un Trachycarpus dévoré par le papillon en 2008 Nîmes (30) (Photos Ruddy Benezet)
Trachycarpus fortunei d’environ 1,80m attaqué par  Paysandisia archon
Autopsie 1

Résultat de la recherche :
14 larves , dont 3 en début de nymphose , 15 chrysalides bien formées et 3 cocons vides.
Autopsie 2

Même si les feuilles paraissent vertes, le palmier n’a plus de cœur !
Autopsie 5

Les larves mesurent entre 6 et 9 cm, de véritables machine à manger….
Autopsie 4

Chrysalide en fin de phase dans son cocon tapissé de soie.
Autopsie 3

Ravages au Jardin Botanique de Montpellier (34) en 2007 (Photos Isabelle Grumiaux)
Chamaerops humilis, un carnage…
Chamaerops humilis

Triste fin pour ce vénérable Trachycarpus fortunei centenaire !
Mort d'un Trachy

Ensachage, protection contre le Paysandisia archon Nîmes (30) en 2007 (Photo Isabelle Grumiaux)
Au pied de ce palmier il y a une plaque commémorative, il est écrit :
1789 -1989 Le 1er jour du printemps 1989 Les Nimois ont planté ce palmier "Arbre de la liberté"

Ensachage

Commentaires (7)

1. fousdepalmiers (site web) 13/08/2018

Bonjour,
En réponse à votre question, lisez svp celle parue sur le site à la demande de Mme. Thau de Toulouse aussi du 25.07. Je vous recommande le produit phytosanitaire et non les nématodes car votre palmier semble très atteint et une solution curative est nécessaire. L'année prochaine, au printemps, si vous ne voyez pas de nouvelles palmes pousser, c'est que votre palmier est mort.
Bon courage

2. Laurent 11/08/2018

Bonjour,
J'ai vu un gros papillon que je ne connaissais pas dans mon trachycarpus, je l'ai pris en photo.
Image.
Bien sûr j'ai vite trouvé les informations relatives à son identité. Si j’avais su je l'aurais pulvérisé au lieu de le photographier. Le stipe de mon palmier fait 1.80, les dernières feuilles sont roussies et tout le sommet est comme de la sciure humide et noire. J'y ai trouvé une grosse pupe vide, d'où est sortie cette sale bête. D'après vous, est-ce que je dois continuer à autopsier le stipe en descendant, ou traiter, ou directement l'abattre et le brûler ? Je suis en banlieue de Toulouse.

Merci

3. fousdepalmiers (site web) 28/07/2018

Bonjour,
Toulouse est effectivement contaminée par le papillon palmivore qui adore le palmier chanvre, c'est son préféré.
Normalement vous devez informer la municipalité et/ou le service de la protection des végétaux.......mais ils doivent déjà le savoir.
Les nématodes peuvent être utilisés le soir en sachant qu'il faut être sûr que pendant les 3 jours suivants il ne pleut pas. Répéter l'opération tous les 15 jours jusqu'à septembre inclus, puis 1 fois par mois jusqu'au 15.10. Veillez à vous adresser à un fournisseur sérieux qui vous vendra des nématodes encore actifs.
Les nématodes ne sont que préventifs et non curatifs, ce qui signifie que les larves vont proliférer dans le tronc, et que si la contamination est importante, votre ou vos palmiers mourront.
Je vous recommande d'utiliser en curatif un phyto comme le Décis J encore en vente jusqu'au 31.12.( faites donc des provisions éventuellement avant ). Préparer une solution aqueuse à concentration de 4 ml/l et, pour un palmier de 4 m de grandeur, faire couler avec un arrosoir ou un pulvérisateur sans buse dans le coeur du palmier 4 l de solution, moins si le palmier est plus petit et plus si plus grand. Ne pas laisser couler en dessous de la couronne foliaire. Recommencer dans 15 jours puis 1 fois vers le 01.09, puis 1 fois vers le 01.10, et ce sera tout pour la saison. En préventif, la concentration de la solution est de 2 ml/l 1 fois toutes des 6 semaines.en veillant à ce qu'il ne pleuve pas les 3 jours qui suivent le traitement.
Bon courage

4. LAURENCE THAU 25/07/2018

Bonjour,
Nous habitons dans le quartier Barrière de Paris à Toulouse et on regardant mes 2 palmiers (Chanvre?) ,côte à côte, j'ai vu sur les nouvelles palmes d'un des palmiers, des trous réguliers courant sur toute. la largeur. Peut-on signaler sur la région toulousaine la présence du papillon Archon à un organisme pour le localiser ? Peut-on traiter les palmiers avec des nématodes fin juillet 2018 alors qu'il fait très très chaud….35°C prévus! Merci pour votre réponse!

5. fousdepalmiers (site web) 20/07/2018

Bonjour,
Tout d'abord il faut être sûr que le papillon que vous avez remarqué est bien celui palmivore. " Paysandisia archon ". Vous avez des photos sur notre site ou sur Google.
Concernant sa biologie, elle est proche de celle du charançon, aussi lire à la ligne "DGAL, DRAAF..." de notre site, l'article de D.Rochat du 10 mars 2016.
Pour le combattre, il existe différents moyens dont le détail fait l'objet de publications réservées à nos adhérents. Pour faire extrêmement court, vous pouvez utiliser le Décis J vendu en conditionnement de 225 ml. A utiliser en préventif en solution aqueuse de 2 ml/ l en mettant la solution dans le coeur du palmier par un arrosoir sans buse, écoulement sans ruissellement , 4 à 5 l pour un palmier de 5 m de hauteur, plus si plus haut, et moins si moins haut. Traiter de avril à septembre tous les 2 mois environ en veillant à ce qu'il n'y ait pas de pluie 15 jours après chaque traitement.
Autre solution dite "bio", se procurer des nématodes " Sterneinema carpocapse", marque Palmanem par exemple et traiter tous les mois de avril inclus à octobre inclus, et en juillet, août et septembre, 2 fois par mois. Suivre les recommandations de la marque.
Attention, nous ne faisons ici aucune publicité, et les marques données le sont à titre indicatif.
Bon courage, et à votre disposition pour plus de précisions éventuelles.

6. maninet 18/07/2018

est-il possible d'estimer le temps nécessaire à la contamination. depuis quelques jours je constate le vol de ces Papillons qui semblent attirés par mes Yucca Gloriosia, mais aussi par mes palmiers dont je ne connais pas l'espéce.
la dépose des oeufs est-elle immédiate? les attraper n'èst pas aisé.

7. LEGRAND 15/06/2018

Bonjour, en inspectant mes buis j'ai remarqué un magnifique papillon que j'ai pris d'abord pour une sorte d'écaille martre. Je suis allée sur le site de Lépinet qui recense les papillons, et aucun doute possible : il s'agit bien de Paysandisia archon. Le hic est que j'habite à Chartres en Eure et Loir! Les jardineries vendent plein de palmiers en ce moment, et je pense qu'elles disséminent ce papillon sans même le savoir !

Ajouter un commentaire