Palmiers à Boire et à Manger


 

 

Voici quelques recettes de cuisine, testées et approuvées.

Si vous connaissez d'autres recettes "Palmique",

n'hésitez pas à contacter notre rédacteur en chef : Steve Swinscoe

 

 

Recettes à base de fruits de Butia capitata


Ratafia de Butia (Le Palmier n° 63)

1kg de fruits mûrs.
Les mettre dans un bocal en les écrasant un peu avec une dizaine de graines pilées.
Verser dessus 1 litre d’eau de vie et 500g de sucre, 5 clous de girofle et un fragment de cannelle.
Laisser infuser pendant 1 mois, en agitant de temps en temps.
Filtrer et mettre en bouteilles.
 

Pate de fruits (Le Palmier n° 63)
Faire comme pour la confiture.
Porter à ébullition et laisser cuire 10 à 15 minutes.
Retirer du feu et ôter les graines.
Passer au mixer la pulpe et les peaux.
Ajouter le même poids de sucre en poudre et remettre à feu vif pendant 1 heure en travaillant sans arrêt à la spatule.
Arrêter au grand boulé, verser sur une plaque émaillée.
Une fois refroidi, couper en petits rectangles et les soupoudrer de sucre cristallisé.

 

Vin de Butia (Le Palmier n° 62)
Mettre 150 fruits mûrs avec 1 litre d’alcool de fruit, puis ajouter 5 litres de vin rosé, 1kg de sucre en morceaux, une gousse de vanille coupée en deux (en long) et quelques clous de girogle.
Laisser macérer 4 à 5 semaines tout en mélangeant de temps en temps.
Filtrer et mettre en bouteille.


Confiture (Le Palmier n° 62)
2 kg de fruits de Butia bien mûrs.
Les faire éclater à feu doux dans une bassine à confiture, porter à ébullition.
Au premier bouillon, retirer du feu et laisser reposer puis retirer les noyaux.
Passer la pulpe au moulin à légume pour enlever les peaux et remettre au feu avec 800g de sucre en poudre par kg de marmelade et un bâton de vanille.
Porter à ébullition au filet puis mettre en pots. 


Gelée (Le Palmier n° 62)
Faire comme pour la confiture, mais après le premier bouillon, écraser les fruits au pilon.
Retirer du feu et passer le tout à l’étamine.
Peser, remettre à cuire à feu doux avec le même poids en sucre.
Porter à ébullition puis écumer et laisser cuire une demi-heure.
Mettre en pots.
(P. O. Albano)

 

Le Blanc Manger Coco (Le Palmier n° 60)
Ingrédients (pour 8 personnes)
50 cl de lait de coco
50 cl de lait concentré non sucré
4 jaunes d’oeufs
120 g de sucre de canne en poudre
1 gousse de vanille
1 zeste de citron vert
8 feuilles de gélatine
Quelques gouttes d’extrait d’amande amère
Faîtes bouillir le lait concentré dans une casserole avec la gousse de vanille fendue en deux dans la longueur et le zeste de citron vert.
Retirer du feu aux premiers bouillons, couvrez et laissez infuser 30 mn.
Grattez l’interieur de la gousse au-dessus de la casserole avec un petit couteau pour récupérer les graines et ôtez la gousse et le zeste.
Fouettez vivement les jaunes d’oeufs avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse, puis versez le lait vanillé et le lait de coco sans cesser de remuer.
Faîtes tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
Egouttez les, puis chauffez doucement dans une petite casserole avec 2 cuillerées à soupe d’eau, en remuant jusqu’à ce qu’elles soient complètement dissoutes.
Incorporez-les au mélange précédent en fouettant vivement.
Ajoutez l’extrait d’amande amère et mélangez bien.
Versez la préparation dans un ou des moules, laissez refroidir et mettez au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.
C’est délicieux !
(Lilian ESTIVAL)

 

Confiture de Chamaerops humilis (Le Palmier n° 55)
Choisir les fruits les plus gros, bien mûrs, les dénoyauter, ajouter la moitié du poids en sucre.
Portez le tout à ébullition pendant 10 minutes. Versez le tout dans le mixer puis séparer la pulpe des fibres dans le presse purée.
Attention : ne vous fiez pas à l’odeur du fruit qui n’a aucun rapport avec le goût de la confiture.
Essayez, vous m’en donnerez des nouvelles. A l’automne, je suis prêt à refaire l’expérience.
Les fruits provenaient de chez notre fondateur, Alain HERVE.
(Robert LEROY)


Confiture de fruits de Brahea armata et de Brahea edulis (Le Palmier n° 47)
Mélanger la pulpe des 2 variétés. ajouter 1/4 du poids en eau et 1/3 de sucre. Faire cuire 1/2 heure. Puis passer le tout au mixer.
Résultat : une sorte de pâte de fruits brune, agréable à mon palais et chaque matin j’en tartine mon pain.
Après une semaine, je suis encore en bonne santé.
Avis aux amateurs !
(Robert LEROY)


Tarte à la noix de coco (Le Palmier n° 38)
Ingrédients
3 oeufs
100 gr de sucre
100 gr de noix de coco râpée
1 sachet de sucre vanillé
1 pot de crème
1 pâte feuilletée
Et cuire 35 minutes au four.
(Magdelaine HOAREAU).


Salade de Coeurs de Palmiers (Le Palmier n° 28)
Ingrédients
1 boîte de coeurs de palmiers *
4 tomates
1/2 boîte de maïs doux
sel et poivre
1 concombre
vinaigrette
Couper le concombre en rondelles. Couper les tomates en tranches.
Dans un saladier mélanger vinaigrette, del et poivre. Ajouter les rondelles de concombres et les tranches de tomates, puis le maïs.
Et pour finir, les coeurs de palmiers coupés en morceaux.
Bon appétit !
* En achetant des coeurs de palmiers, favoriser ceux venant de Costa Rica, issus de palmiers de culture pour les coeurs (espèces rejetant au pied)
et éviter ceux provenant de palmiers abbatus dans la nature et non renouvelés des forêts équatoriales amazoniennes.
(Lydie LESFAURIES)


Fromage aux Dattes (Le Palmier n° 25)
Ingrédients
450 g de fromage blanc velouté
1 tasse de moutarde douce
1 tasse de Cheddar râpé
1 tasse de dattes hâchées
1 tasse de noisettes hâchées
Persil et cerises confites pour décorer
Mélanger fromage blanc et moutarde douce pour obtenir une crème. Ajouter Cheddar, dattes, noisettes et bien mélanger.
On peut même le mixer. Bien tasser dans une terrine et laisser reposer 12 heures.
Au moment de servir, retourner sur un plat, décorer avec persil et cerises. Tartiner sur crackers ou fines tranches de pain de seigle.
Bon appétit !
(Sylvette VIALE)


Tapas : Dattes fourrées (Le Palmier n° 24)
Ingrédients (pour 6 – 8 pers)
24 amandes émondées
24 dattes Medjool
1 ¼ cuillère à café de poivre blanc moulu
¾ cuillère à café de muscade moulue
¼ cuillère à café de cannelle moulue
3 cuillères à café de moutarde forte
4 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à café d’huile d’arachide
Enlever les noyaux et fourrer les dattes avec les amandes, bien refermer.
Mélanger tous les ingrédients dans un grand bol.
Ajouter les dattes.
Bien remuer pour bien imprégner les dattes.
Laisser reposer au moins 3 heures, sinon une journée ou une nuit. Remuer de temps en temps.
Préchauffer le four au maximum, env. 250 °C.
Disposer les dattes sur une plaque et les chauffer 6 à 8 minutes.
Les piquer avec un cure-dents.
A manger chaud.
(Sylvette VIALE)


Sorbet aux fruits de Butia capitata (Le Palmier n° 23)
Ingrédients
300 à 600 fruits de Butia capitata
1 citron
50 à 150 g de sucre en poudre
1 orange
1 – 15 Min.
Cueillir à la "fraîche" 300 à 600 fruits de Butia (à peu près une 1/2 bassine) mûrs à point, au moment où ils tombent du régime.
Si les fruits sont très fermes, manquent de goût ou sont acides, les garder un jour dans une pièce fraîche avant de les utiliser.
Ne pas utiliser de fruits fripés ou qui commencent à fermenter.
Choisir des palmiers donnant les fruits les mieux parfumés.

2 – 45 Min. à 1H.
Ecraser la pulpe : un presse légume ne convient pas à cause de l’épaisseur des graines, nous utilisons le fond d’une bouteille de champagne qui écrase les fruits à l’intérieur d’une grande casserole : c’est assez fastidieux mais tellement utile pour les "biscotos"!
Extraire le jus et séparer la pulpe des graines en pressant à pleine main ou dans un torchon qu’on tord.
Filtrer pour obtenir un litre de jus de Butia qu’on verse dans une casserole (utiliser extemporanément car ce jus s’altère rapidement).
3 – Faire un sirop avec 50 gr. de sucre qu’on dissout dans un décilitre d’eau.
Porter à ébullition.
Laisser refroidir.
Pour diminuer l’acidité et rendre la texture de la glace encore plus fine on peut augmenter la quantité de sucre à 100, voire 150 gr. par litre de jus.
4 – Ajouter dans le sirop refroidi, le jus du citron et celui de l’orange.
5 – Incorporer le sirop citronné dans le jus de Butia et mélanger.
6 – Verser le produit obtenu dans la sorbetière et mettre au bac à glace (1h30 à 2h30.
7 – Epater vos amis avec ce sorbet exotique à la belle couleur orangée, finement cristallisé grâce à la substance gélatineuse contenue dans ces fruits.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau